Ligue Des Champions

Benfica titré, Galatasaray choqué, Moyes viré

Benfica titré, Galatasaray choqué, Moyes viré

Les sacres de Benfica et de Bengaluru figurent en bonne place dans la revue statistique hebdomadaire de FIFA.com, au même titre que les exploits devant le but de Ciro Immobile, la lourde défaite de Galatasaray et le départ de David Moyes.

28

 ans après, Manchester United a de nouveau limogé un entraîneur. David Moyes a été remercié, dix mois seulement après son arrivée. Pour prendre la mesure de cette incroyable stabilité, il faut savoir que 16 joueurs de l’effectif actuel n’étaient même pas nés lorsque Ron Atkinson a perdu sa place en 1986. Entretemps, les dirigeants des Red Devils sont devenus plus exigeants. Le successeur de Sir Alex Ferguson a été congédié après 34 matches et ce malgré un ratio de victoires (50 %) supérieur à celui de son prédécesseur (41,2 %) au même stade de son règne. Il n’en reste pas moins que Manchester United a connu une saison difficile. Pour la première fois depuis 1989/90, le club mancunien a concédé 11 défaites en championnat. Battus 2:0 à Everton, les Red Devils ont été dominés par les deux équipes de Liverpool à quatre reprises cette saison, ce qui ne leur était encore jamais arrivé.

27

 matches sans défaite ont propulsé Benfica vers un 33ème titre de champion du Portugal. Le grand club de Lisbonne n’avait plus inscrit son nom au palmarès de l’épreuve depuis la saison 2009/10. En s’inclinant dès la première journée sur le terrain du Maritimo, les Aguias n’avaient pas débuté sous les meilleurs auspices. En l’espace de huit mois, Benfica a pourtant aligné 23 victoires et quatre nuls, ce qui lui vaut aujourd’hui d’être sacré à deux levées du terme. Avec 33 couronnes, l’ancienne équipe d’Eusebio occupe la deuxième place du classement des formations européennes les plus titrées, derrière l’Olympiakos (41). Champion déchu, le FC Porto (27) pointe désormais à six longueurs de son grand rival sur la scène nationale.

7

 buts en cinq matches de Serie A ont permis à Ciro Immobile de s’emparer de la tête du classement des buteurs en Italie et de rejoindre dans la légende un grand nom du Torino. En marquant contre la Lazio (3:3), il a atteint la barre des 20 réalisations. Aucun attaquant des Granata n’avait plus réalisé pareil exploit depuis Francesco Graziani en 1976/77, il y a 37 ans. À défaut d’enregistrer leur premier succès depuis 21 ans sur le terrain de la Lazio, les Turinois ont porté leur série d’invincibilité en cours à quatre matches. Pendant ce temps, Mario Balotelli a amélioré son record personnel en signant son 14ème but de la saison à l’occasion de la victoire (3:0) de l’AC Milan sur Livourne. Les Rossoneri restent sur cinq succès consécutifs, ce qui ne leur était plus arrivé en Serie A depuis 2011.

4

 buts sans réplique concédés à Kasimpasa ont coûté à Galatasaray sa plus lourde défaite à domicile depuis 18 ans. Pour trouver trace d’un tel fiasco, il faut remonter au succès de Fenerbahçe sur un score identique (4:0) en 1996. L’échec est d’autant plus cuisant que Kasimpasa n’avait remporté que deux de ses 18 derniers matches. L’exclusion de Hakan Balta en début de match a certainement contribué à faire pencher la balance en faveur des visiteurs. Il faut dire que les arbitres ont eu beaucoup de travail, ce week-end en Turquie. Besiktas a terminé la grande affiche du week-end contre Fenerbahçe avec deux cartons rouges. Les Kara Kartallar ont certes réussi à arracher le point du nul (1:1), mais ce résultat fait les affaires de Fener, qui n’a plus besoin que d’un point sur les quatre prochaines journées pour enlever son 19ème titre et égaler ainsi le record de Galatasaray.

1

 saison parmi l’élite, c’est tout le temps qu’il a fallu au Bengaluru FC pour devenir champion d’Inde. Le club de Bangalore a été sacré à une journée du terme, grâce à sa victoire 4:2 sur Dempo. Le triomphe de Bengaluru en I-League met un terme à la longue domination de l’État de Goa. Les équipes de cette province occidentale, la plus petite du pays, avaient en effet remporté les huit dernières éditions du championnat. Tenant du titre, Churchill Brothers aborde la dernière journée avec une seule idée en tête : éviter la relégation. La Red Machine n’a gagné qu’un seul de ses sept derniers matches et ne compte plus qu’un point d’avance sur la lanterne rouge, Mohammedan SC.

Advertisements
Standard

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s